J.S. Bach - Sonate n°1 & Partita n°1 pour violon seul

Marie Cantagrill - Violon
Second volet de l'intégrale des sonates et partitas pour violon seul de J.S.Bach

(Enregistré en 2011 à l'Abbaye de Combelongue - 09)

 

Ce nouvel album  Bach est un véritable « enchantement ».  J-S. Bach , dans ses compositions, allait chercher au plus profond secret des ressources du violon. Et c’est tout le talent de Marie Cantagrill que de nous restituer l’art du maître,  avec une éblouissante virtuosité et une musicalité  qui fait dire à J.M. (Journal de la C.M.F.-Déc 2012) : « Rendons-lui grâce de hisser ainsi Bach à son vrai niveau de musicien poète, et,  avec lui, de faire passer le  souffle de la plus rare des émotions artistiques … Ne ratez sous aucun pretexte ce cd incomparable ».

 

 

 



Découvrir l'album

Reportage de France 3 à l'occasion de l'enregistrement de cet album.



Extraits de Presse

« Après son CD Partitas 2 et 3, unanimement salué, et sur la lancée d'une tournée à succès en France et en Angleterre, la virtuose a gravé ce deuxième volet enregistré à l'Abbaye de Combelongue en Ariège dans une ambiance acoustique mettant en valeur son violon de Bernardus Calcanius de 1748, un superbe instrument qui ne peut que lui permettre d'exprimer l'ensemble de qualités que nous avons soulignées à plusieurs reprises : son rond, chaleureux, toujours Limpide, Jamais contraint, homogène sur toute son étendue, souplesse d'archet, justesse absolue, phrasé et rythmique impeccables, et surtout une formidable musicalité mettant à profit un nuancier complet, des rubatos toujours justes, de subtiles respirations. Le tout combinant de surcroît charme, féminité, sensualité, solidité maîtrisée. Ceci est valable pour l'ensemble des pièces « chantantes », les « presto » (n°4 de la Sonate, n°4 de la Partita), menés à un tempo « infernal », montrant, eux, l'éblouissante virtuosité de Marie. De même le « Tempo di Borea » au staccato nerveux. Rendons-lui grâce de hisser ainsi Bach à son vrai niveau de musicien poète et avec lui, de faire passer le souffle de la plus rare des émotions artistiques. Surtout, croyez-moi, ne ratez sous aucun prétexte ce CD incomparable." [J.Malraye - Journal de la C.M.F.]